Brèves

Réforme de l’assurance chômage

À compter du 1er novembre 2019, de nouvelles règles régiront les conditions d’ouvertures et les montants d’allocation journalière de l’assurance chômage.

Période minimale de travail :
Pour avoir droit au chômage, il faudra avoir travaillé 130 jours (910 heures soit 6 mois) sur les 24 derniers mois (contre 4 mois sur les 28 derniers mois jusqu’à présent).

Rechargement des droits :
Le seuil minimum sera porté à 6 mois (contre 1 mois à ce jour). Il faudra avoir travaillé 6 mois pour bénéficier du rechargement de ses droits.

Dégressivité de l’indemnité en fonction des revenus :
Les salariés ayant des revenus supérieurs à 4 500 € bruts par mois subiront une réduction de leur indemnité de 30 % à partir du 183e jour avec un plancher minimal fixé à 2 261 € nets par mois.

À noter que la dégressivité ne s’applique pas aux salariés âgés de plus de 57 ans.

Allocataire reprenant une activité professionnelle : Le coefficient de dégressivité ne concerne pas les personnes reprenant un emploi et continuant de percevoir une allocation chômage.

Démission (salariés en CDI) :
Les salariés ayant au moins 5 ans d’ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l’assurance chômage en cas de démission pour réaliser un projet professionnel.

Indépendants :
Les travailleurs indépendants pourront toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois.

À noter que ces mesures ne s’appliquent qu’aux nouveaux entrants. Il n’y aura pas d’application rétroactive pour les demandeurs d’emploi qui perçoivent déjà les allocations chômage.