Brèves

Réforme des compétitions Reichel Espoirs et Espoirs Fédéraux

Au mois de décembre dernier lors d’une rencontre avec la Ministre des Sports, les Présidents de la FFR et de la LNR se sont engagés à réformer la catégorie Espoirs pour favoriser une pratique du rugby en toute sécurité.

Cet engagement s’est concrétisé ce vendredi 12 avril. Dans une volonté de mieux protéger, de mieux former et préparer aux exigences du haut niveau ses jeunes joueurs, le Bureau Fédéral de la FFR a voté sept mesures pour une refonte de la catégorie Reichel Espoirs dès la saison 2019/2020, autour de trois axes :

  • Conditions de participation des joueurs
  • Formation, préparation des joueurs et des encadrements
  • Calendrier et le format des compétitions espoirs

Ces décisions fédérales fortes et ces mesures d’accompagnement ont été définies en partenariat avec la LNR, l’APARE, TECH XV et PROVALE avec un leitmotiv commun : la santé et la sécurité des joueurs.

A. Conditions de participation des joueurs

1/ Abaissement d’un an des catégories d’âge

  • Dans la compétition Reichel Espoirs dès 2019/2020.

Actuellement la limite d’âge est de « moins de 22 ans », cette limite passe désormais à « moins de 21 ans ». Pour les joueurs de plus de 21 ans qui ne pourront plus évoluer dans cette catégorie, des mesures d’accompagnement efficaces seront mises en oeuvre.

  • Dans la compétition Espoirs Fédéraux 1 dès 2020/2021.

Actuellement la limite d’âge est de « 23 ans et moins », cette limite passera désormais à « 22 ans et moins ». De la même manière, des mesures d’accompagnement seront mises en place pour les joueurs concernés par cette réforme.

Cette mesure d’abaissement des catégories d’âge a l’ambition de réduire le risque de blessures en réduisant les écarts d’âge et donc de maturité physique entre les joueurs.

2/ Interdiction des joueurs sous contrat professionnel ou sous contrat Fédérale 1 à temps plein

Une mesure qui entre en vigueur dès 2019/2020 dans les compétitions Reichel Espoirs et Espoirs Fédéraux 1. Pour favoriser la pratique d’un rugby en sécurité, l’enjeu est de diminuer les écarts de préparation entre les joueurs. Ces compétitions seront désormais réservées aux joueurs non-professionnels et en cours de formation.

B. Formation, préparation des joueurs et des encadrements

3/ Mise en place d’une liste d’aptitude pour évoluer dans la compétition Reichel Espoirs.

  • Dès 2019/2020, cette liste sera mise en place et non limitative en nombre. Le club s’engage à évaluer l’aptitude de ses joueurs pour évoluer dans la compétition Reichel Espoirs.
  • Tout joueur appelé à être inscrit sur une feuille de match de Reichel-Espoirs doit au préalable avoir été déclaré par le club, qui assure par cette déclaration que le joueur est préparé et prêt à l’exigence de cette compétition.
  • Pour être inscrit, chaque joueur devra se soumettre à une série de tests dont le protocole sera défini par la FFR (Direction sportive et médicale), visant à s’assurer des aptitudes physiques du joueur.

4/ Une formation et un accompagnement accrus des encadrements des équipes espoirs

  • Dès 2019/2020, la FFR va organiser deux stages de formation continue à destination des entraîneurs d’équipes Espoirs
  • La FFR va également inviter les entraîneurs des clubs concernés à participer aux sélections interpoules « moins 20 ans ».

5/ Extension du dispositif carton bleu à toutes les compétitions espoirs dès la saison 2019/2020.

6/ Présence obligatoire d’un médecin, à la charge du club recevant, sur toutes les rencontres de Reichel-Espoirs dès la saison 2019/2020

C. Calendrier et le format des compétitions espoirs

7/ Élaboration d’un calendrier des compétitions limitant au maximum les doublons et répondant aux besoins et au rythme du joueur Espoirs.

L’ objectif est de faire en sorte qu’il n’y ait plus aucun doublon sur les périodes internationales et de Coupe d’Europe. C’est à ces périodes que les joueurs de Reichel-Espoirs sont amenés à jouer avec l’équipe professionnelle pour compenser l’absence des internationaux.

Ces mesures seront évaluées chaque année conjointement par la FFR, la LNR et les partenaires. Cette évaluation pourra conduire à des ajustements en fonction des impacts mesurés.