Brèves

Coup de projecteur : Association Kmer 7’s

Par l’intermédiaire de l’association Kmer 7’s, Manu Bahoken souhaite développer le rugby Camerounais.

Kmer 7’s est « une association qui a vu le jour officiellement en Mars 2018 dans le but de développer le rugby camerounais par l’intermédiaire de différents projets dont la mise en place d’une équipe de rugby à 7 » avec, notamment, un rêve : les JO 2024.

Actuellement, comme le précise l’ancien troisième ligne, l’association « est encore en phase de développement, à la recherche de partenaires et de sponsors convaincus par notre projet et prêts à nous suivre. Nous sommes également en pleine activation d’un pool de joueurs motivés par le 7. Le projet d’une équipe féminine est aussi d’actualité ».

Créer un réseau joueur

Très actif, Manu Bahoken effectue depuis 2 ans le long travail de détection et de prise de contact auprès de joueurs susceptibles de représenter le Cameroun et surtout d’être intéressés par le projet. « A l’heure actuelle, nous avons rencontré un tiers de la quarantaine de joueurs professionnels ou à fort potentiel recensés, explique Manu Bahoken. L’avantage du cadre associatif est la possibilité de disputer des tournois avec nous tout en ayant des objectifs sportifs plus élevés. Ces joueurs veulent représenter leur nation, il faut donc que cette équipe se développe pour intégrer des tournois de plus en plus importants ».
À l’instar du Paris World Games qui s’est déroulé les 7 et 8 juillet dernier ; les Kmer 7’s, malgré des résultats légèrement en deçà des objectifs, ont pu se mesurer au haut niveau et engranger de l’expérience.

Détection et formation au cœur du projet

Mais au cœur du projet se trouve la possibilité de mener des actions de détections de joueurs camerounais. « Notre objectif à terme est d’effectuer un état des lieux et de mettre en place une stratégie collective de développement du rugby à 7 au Cameroun par l’intermédiaire de stages ou de rassemblements. Nous devrons avoir une réflexion avec la Fédération et s’appuyer sur des acteurs locaux au travers de structures comme Get Into Rugby de World Rugby ».

Mais avant ça, il est primordial pour l’association de se développer d’abord en France, au plus près des joueurs identifiés et des infrastructures mises à leur disposition. « Nous voulons créer une vraie dynamique de projet, montrer notre sérieux et nos ambitions en participant à des tournois reconnus. Nous souhaitons aussi dès l’an prochain effectuer plusieurs rassemblements en France. Ce projet reçoit un très bon accueil et nous travaillons actuellement pour être affilié à la FFR ».

Dans cette optique, Manu Bahoken a d’ores et déjà échangé avec Sylvain Mottet, l’entraîneur de France Universitaire pour programmer de futures rencontres. Mais il travaille également à l’organisation d’un tournoi Rugby Afrique à 7 dans la région Lyonnaise à l’image de la Silver Cup Africa 2018, compétition de rugby à XV qui s’est déroulée à Toulouse en Juillet dernier. De « belles perspectives pour le développement du rugby africain » conclut-il.

Pour les contacter :

Manu Bahoken
bahoken@gmail.com
Page Facebook