Paroles aux acteurs

Thomas LIEVREMONT : « Top 14 2010/2011 encore plus dur !!! »

photo Thomas LIEVREMONT :

Thomas LIEVREMONT entame, à 37 ans, sa troisième saison d’entraîneur. Après des débuts en Top 14 sous les couleurs Dacquoises conclus par une relégation en 2009, suivis d’une année en PROD2, le frère du sélectionneur national retrouve le haut niveau à Bayonne, aux côtés de Christian GAJAN et Fréderic TAUZIN. TECH XV l’a rencontré.

TECH XV : Pour vous qui avait porté longtemps le maillot du B.O votre arrivée à Bayonne n’a pas du passer inaperçue ?
T.LIEVREMONT : En effet je me fais un peu branché, mais l’important pour moi était non seulement de continuer à vivre ma passion mais aussi de rester vivre au Pays Basque. Entraîner l’Aviron me permet de concilier les deux. C’était ça ou une année sabbatique, mais très sincèrement je préfère la première solution. La saison avec l’USD, en PROD2, a été plutôt difficile ; pour tout vous dire je l’ai assez mal vécue. Donc rebondir très vite était pour moi une chance.

TECH XV : A ce propos, qu’avez-vous retenu de ce championnat ?
T.LIEVREMONT : Pas beaucoup de positif, je dois l’avouer. Le championnat est exigeant et passionnant certes, mais j’ai été confronté à des problèmes de comportement de la part de certains joueurs dont les ambitions n’étaient pas à la hauteur des enjeux. En revanche, en arrivant à Bayonne, j’ai découvert un groupe revanchard, parfaitement conscient de la chance qui lui était offerte de continuer à exister en TOP 14 après la relégation de Montauban. Nos rencontres amicales ont été plutôt satisfaisantes et les recrues se sont bien intégrées…je perçois une dynamique intéressante avant d’attaquer la saison.

TECH XV : Christian LANTA nous avouait récemment que ce TOP 14 lui paraissait encore plus dur que par le passé. C’est votre avis aussi ?
T.LIEVREMONT : Je partage son sentiment et pourtant je ne l’ai quitté qu’une saison. D’ailleurs nous allons tombés d’entrée dans la marmite de Mayol et croyez moi ce ne sera pas simple. Mais rien ne sera facile cette année. On s’attend à vivre tous les weekends un TOP 14 très rude. La bagarre fera rage à tous les étages. Pour se maintenir, comme pour entrer dans les 6 ! Toutes les écuries sont archi préparées et ne demandent qu’à en découdre. Ajoutez à cela les nombreux points d’interrogation. Quid du BO ou du Stade Français par exemple ? Toulon et le Racing vont-ils confirmer après leur brillante saison ? Si Toulouse et Clermont paraissent encore au dessus du lot qui occupera au printemps venu les 4 autres places ? Et Castres et l’USAP….Bref ! 10 mois de suspens en perspective. Et de ce fameux stress que je vais essayer de mieux maitriser, notamment sur le bord de la touche ou je dois faire attention à mon comportement. C’est probablement pour cela que mes amis et certains supporters m’ont offert une quantité impressionnante de sucettes !!!