Paroles aux acteurs

Réaction de Jacques BRUNEL après 10 journées de TOP 14

Jacques BRUNEL : « Le Castres Olympique sera dans les 6. »

TECH XV : Surpris par votre victoire à Paris ?
J.BRUNEL : Oui et non. Je dois reconnaître que nous nous sommes très vite senti à l’aise sur cette pelouse, synonyme de bonheur pour nous ne l’oublions pas. Notre début de match n’est pas bon mais rapidement l’envie d’attaquer, de contre attaquer, de produire du jeu, a resurgi au sein d’un groupe amené par le petit Cazenave qui a l’impertinence de la jeunesse. Pour l’instant nous avons plus de facilité à imposer notre jeu face à des équipes qui jouent que contre des formations qui ferment le jeu. L’essai Parisien est d’une limpidité exemplaire, mais nous derrière on s’est dit, à notre tour d‘être dangereux !

TECH XV : Que vous inspirent les autres résultats ?
J.BRUNEL : Je viens de visionner le match Stade Toulousain / BO et j’ai vu des Toulousains très conquérants. Je pense même qu’avec un peu de réussite l’addition aurait pu être beaucoup plus lourde pour les Biarrots. Je note également les difficultés de Brive et Bayonne (battus à domicile) qui ont beaucoup progressé au cours des dernières saisons mais qui doivent maintenant retrouver un second souffle. Ce ne sera pas facile dans un TOP 14 de plus en plus relevé ou tout le monde s’accroche à l’image de Montpellier vainqueur de Clermont.

TECH XV : Et Castres ?
J.BRUNEL : Attention à Castres. Ils sont dans la situation où nous étions l’an passé ; c’est-à-dire que personne ne nous attendait et que nous en avons beaucoup profité. C’est ce qui se passe en ce moment pour eux. Mais pour moi c’est une demi-surprise. L’effectif est de qualité, surtout devant, et les deux entraîneurs font un boulot énorme. Quoi qu’il en soit avec un + 7 au classement britannique ils se sont construits en l’espace de 10 journées un matelas confortable pour le reste de la saison. Ils seront dans les 6 sauf catastrophe. Le CO peut même se permettre de perdre un match à domicile, ça restera sans conséquence. En plus ils jouent sans pression et à ce titre je redoute le match de vendredi, que l’on va livrer contre eux à Aimé Giral.