Paroles aux acteurs

Qu’est-ce-qui n’a pas fonctionné dans le jeu des tricolores et qu’il est impératif d’améliorer avant d’affronter les Anglais ?

De toute évidence le manque de rythme des 20 premières minutes pose problème. Ce sera probablement la préoccupation du staff tout au long de la semaine afin de trouver des solutions. Ce qui est plus inquiétant à mon sens, c’est cette incapacité à s’adapter à la défense adverse. On a joué très large, trop large d’entrée de jeu, sans prendre conscience que cette stratégie convenait parfaitement aux Irlandais. L’alternance main/pied a fait également défaut, de telle sorte que nous nous sommes retrouvés avec 11 points d’écarts à la mi-temps. En revanche, la deuxième période est conforme au potentiel de cette équipe qui a su renverser la tendance en proposant du combat, du défi, des choix tactiques plus pertinents. J’ai aimé l’état d’esprit de nos joueurs (encouragés par un public magnifique), leur discipline, leur solidarité ! On aurait pu l’emporter sur le fil si l’équipe, dans son ensemble, avait su préparer le drop de Beauxis en étant plus patiente. C’est encore un défaut de stratégie. Il fallait préparer ce drop de façon plus dynamique en harcelant encore sur deux ou trois temps de jeu les Irlandais. Contre l’Angleterre, équipe encore en chantier, il faudra donc faire les choses dans l’ordre en proposant plus de puissance afin de ne pas manquer l’entame.