Paroles aux acteurs

Philippe BOHER : « Un groupe de qualité en vue des Championnats du Monde. »

photo Philippe BOHER : « Un groupe de qualité en vue des Championnats du Monde. »

TECH XV .ORG a rencontré l’entraîneur de l’équipe de France des moins de 20 ans après le tournoi des 6 Nations et à deux mois et demi du Mondial qui se disputera en Italie.

TECHXV.ORG : Quel bilan tirez-vous de ce Tournoi 2011 ?
P.BOHER : Quand on s’engage dans une compétition c’est pour la remporter ; or on termine deuxième derrière les Anglais, les seuls à nous avoir battus. Avec David AUCAGNE, nous garderons d’ailleurs une certaine frustration à propos de ce match où les Anglais ont montré encore une fois leur incapacité à organiser les rencontres internationales. Nos joueurs ont été obligés de prendre un bus pour aller s’échauffer sur un stade situé à 3km du terrain où devait se dérouler la rencontre. Résultat une première mi-temps dans laquelle nous ne sommes jamais vraiment rentrés et un score de 19 à 0 à la pause en leur faveur. Cela dit nous avons parfaitement géré nos autres matches, en Irlande notamment, avec une mêlée très performante mais aussi en Italie où il a fallu se sortir d’un match piège. Quant au dernier match face au Pays de Galles, il a en quelque sorte servi de répétition pour ce qui nous attend au Mondial. Beaucoup de rythme, un gros volume de jeu et au final une victoire qui va servir à notre groupe

TECHXV.ORG : Le rugby Anglais domine l’Europe ; ça se vérifie dans toutes les catégories y compris chez les filles.
P.BOHER : Il y a plusieurs explications. Tout d’abord une base plus large, c’est-à-dire un nombre de licenciés plus important. Ensuite une dimension physique supérieure. Très tôt le rugby Anglais prend en compte cet aspect de la préparation chez le jeune rugbyman. C’est culturel et ça se traduit par une aptitude à combattre plus efficace que la nôtre. Sur les plaquages, sur les rucks on voit la différence. C’est l‘attitude au contact qui bien souvent fait la différence. Ajoutez-y la parfaite maîtrise de la règle et vous aurez défini ce qui constitue aujourd’hui leur avance en termes technique. Nous, en France, on a trop tendance à se satisfaire de l’organisation collective et du coup on délaisse le côté individuel de l’éducation. Nous allons, pédagogiquement parlant, du global au particulier ; chez eux c’est le contraire.

TECHXV.ORG : Votre groupe est donc prêt pour le prochain Championnat du Monde ?
P.BOHER : Il est à la fois homogéne, expérimenté et animé par quelques individualités de talent. Plusieurs éléments évoluent en TOP 14 et amènent par conséquent leur savoir-faire du plus haut niveau. Je pense en particulier à des joueurs comme Jean-Marc DOUSSAIN du Stade Toulousain ou Jean-Pascal BARRAQUE de Biarritz. Nous avons deux joueurs par poste et avant d’aborder une compétition comme le Mondial c’est plutôt rassurant. De toute manière nous aurons besoin de tout le monde car notre « poule » s’annonce particulièrement exigeante avec l’Australie, les Fidji et le Tonga.