Paroles aux acteurs

Nicolas HALLINGER (entraîneur de Colomiers) : « Nous sortons peu à peu d’une longue maladie »

photo Nicolas HALLINGER (entraîneur de Colomiers) : « Nous sortons peu à peu d'une longue maladie »

TECH XV : Comment peut on qualifier votre début de saison après ces deux victoires ?
N.HALLINGER : Excellent ! On est co-leader de PROD2 après deux succès* sur des équipes qui ont le potentiel pour monter en TOP 14. En termes de résultats c’est très bien mais au niveau du jeu on est encore loin de ce que nous avons décidé de produire. Le gros point de satisfaction c’est l’état d’esprit du collectif. C’est le stage d’Hagetmau qui a grandement contribué à créer un groupe homogène et motivé où l’apport de quelques recrues s’est avéré très positif. Je dois dire que le sentiment de certains qui nous avaient condamnés d’avance à la relégation nous a facilité la tâche ….un fort désir de revanche anime aujourd’hui le groupe. Est-ce que cela va durer je ne sais pas ! Vous savez Colomiers sort peu à peu d’une longue maladie. On est en phase de guérison mais un seul grain de sable peut nous faire rechuter. A Bègles –Bordeaux nous avons crée la surprise parce que les gars n’avaient aucune pression ; en revanche à domicile face à Mont de Marsan il y avait de la pression mais l’équipe n’a pas craqué, contrairement à l’an passé ou nous avons perdu de nombreuses rencontres dans les dernières minutes.

TECHXV : Un commentaire sur les autres formations ?
N.HALLINGER : Je dirai simplement que les performances de Carcassonne sont pour moi une demi-surprise (victoire à Auch et défaite de deux points face à Lyon). Pour les avoir côtoyé en Fédérale 1 avec Lavaur, je sais que ce club a préparé soigneusement sa montée. Ils font ce qu’ils disent et ils le font bien. Pour Saint Etienne en revanche ce sera plus difficile, c’est évident. Cette PROD2 est de plus en plus resserrée, un peu à l’image du TOP 14 ; Mont de Marsan, Albi, Lyon, Oyonnax affichent de gros potentiels mais ce championnat est exigeant, long et difficile à gérer. A Colomiers, on est satisfait de l’entame, mais on reste, très prudent sur la suite, croyez moi !

COLOMIERS 16 MONT DE MARSAN 12