Paroles aux acteurs

Les premiers chiffres de la saison : 5 points... 3 cartons jaunes... 1mn !

Cette saison, 4 nouvelles mesures au niveau de l’arbitrage sont appliquées en TOP 14 et PRO D2 :

  • Le bonus défensif passe à 5 points (7 initialement)
  • Tout joueur ayant accumulé trois cartons jaunes en championnat sera automatiquement suspendu pour le match suivant
  • Le temps de préparation du buteur sera strictement contrôlé (60 secondes pour les coups de pied de pénalités, 90 secondes pour les coups de pieds de transformation)
  • Favoriser le jeu offensif

Pierre Mignoni (entraîneur de Toulon) et Xavier Péméja (entraîneur à Montauban) nous donnent leurs avis.

Pierre Mignoni ( Co-entraîneur du Rugby Club Toulonnais) : « C’est, selon moi, une excellente initiative que d’avoir ramener à 5 points l’écart qui donne droit au bonus défensif. Une telle marge peut inciter les équipes à aller encore plus loin. Des rencontres vont peut-être basculer dans les dernières minutes. La mesure des 3 cartons jaunes qui entraînent un match de suspension est faite pour responsabiliser les joueurs et c’est également une bonne idée, mais je crois que les cas seront rares. Il faudra faire le bilan en fin de saison. Reste le temps accordé au butteur qui a pour but de donner du rythme au match. C’est au staff de s’organiser pour que le tee arrive très vite dans les mains du joueur. Il n’y a pas de temps à perdre notamment sur les pénalités données à l’autre bout du terrain après un avantage. Ce qui va aussi dans le bon sens, celui d’un spectacle plus attrayant, c’est la liberté accordée aux arbitres de laisser le jeu se développer après mêlées, dés lors que le ballon est dans les pieds du numéro 8.

 Xavier Péméja (Entraîneur de l’Union Sportive Montalbanaise) : « Je suis prêt à parier qu’il y aura moins de bonus défensif au cours de la saison avec cet écart de 5 points. Exemple : une équipe menée de 3 points prendra t’elle le risque de se mettre à la faute, et par conséquent, de concéder une pénalité qui pourrait lui supprimer le bonus défensif ? Contrairement aux saisons passées où elle restait dans les clous avec 6 points. Je dois vous avouer que si mon équipe réussit à décrocher le bonus défensif à Perpignan ou Agen, on ne prendra pas de risques et à la sirène on tapera en touche c’est évident. En fait cela dépend des objectifs que l’on poursuit en tant qu’entraîneur. Quand aux cartons jaunes, je pense qu’un joueur qui en a déjà pris deux va se trouver dans une situation délicate au moment d’aborder les phases finales. Mais les joueurs qui en récoltent 3 sur une saison sont assez rares. Pour le temps accordé aux butteurs je n’ai pas vu beaucoup de différences sur la première journée du TOP 14. A l’adjoint préposé au tee d’être très réactif dés que l’arbitre a validé l’essai ou accordé la pénalité. Mais on peut assister à des réactions d’urgence notamment quand le vent fait tomber le ballon.