Paroles aux acteurs

Le Jean Prat 2007/2008 - Interviews des entraîneurs de Bobigny et Bourg en Bresse

TECH XV a rencontré Jean ANTURVILLE , entraîneur de BOURG EN BRESSE depuis 2005 ; ancien demi de mêlée à Pau , Dax et Morlaas.

TECH XV : Comment aborde t’on le Jean Prat ?
J. ANTURVILLE : C’est notre troisième Jean Prat consécutif. Celui de la saison dernière nous l’avons mal vécu car nous avions le sentiment d’avoir enfin une équipe prête pour le PROD2…et puis notre défaite à La Seyne a tout compromis. Cette année on a renouvelé notre effectif avec des jeunes du Centre de formation et tous nos joueurs sont sur place ; on peut donc mieux s’entraîner, plus souvent ce qui permet de palier le manque d’expérience de l’équipe. J’ajoute également que l’on aborde la compétition de façon plus sereine dans la mesure ou l’on sait qu’on est qualifié depuis deux mois.

TECH XV : Il faut donc augmenter le niveau d’exigence au prés de votre effectif ?
J.ANTURVILLE : En effet ! Exemple les séances vidéo. Jusqu’à présent elles étaient consacrées à améliorer notre jeu, désormais elles vont servir à décrypter aussi le jeu de nos adversaires. Malgré nos blessés notamment au sein des lignes arrières nous disposons d’un groupe très motivé et capable, je le crois, de jouer les premiers rôles. De toute manière dans le Jean Prat il faut très rapidement faire la course en tête sinon ça devient très compliqué à gérer.

TECH XV : Je suppose que l’objectif est la montée en PROD2 !
J.ANTURVILLE : Vous savez BOURG EN BRESSE, c’est une ville très rugby. Le PROD2, tout le monde en rêve. On bataille dur pour y arriver, croyez moi, avec un groupe jeune ( 23 ans de moyenne d’âge ) et des dirigeants très dynamiques. On s’est donné les moyens de nos ambitions dans une poule qui, c’est vrai, ne sera pas facile avec RIBERAC, NIMES et BEDARRIDES. Ici tout le monde espère que cette année sera la bonne.

TECH XV a rencontré Philippe CANTO, 47 ans, entraîneur de BOBIGNY depuis cette saison. Philippe CANTO qui a fait toute sa carrière à MEZIN (47) aux deux postes de la charnière, a entraîné deux ans le METRO RACING aux cotés d’Alain GAILLARD mais également les juniors du STADE FRANÇAIS avant de prendre en charge l’équipe de BOBIGNY.

TECH XV : Quel est l’état d’esprit du club pour ce « Jean Prat » 2008.
P.CANTO : Avant tout d’essayer de franchir un palier ; c’est-à-dire sortir du Jean Prat et pourquoi pas dans les 4 premiers ce qui nous autoriserait à jouer directement les quart de finale. Si on atteint cet objectif je suis persuadé que le club va se donner de nouvelles ambitions. En même temps la vie du club ne dépend pas de ce résultat mais je dois reconnaître que ça nous donnerait un sérieux coup de pouce. N’oublions pas que la saison dernière le club a évité la relégation de justesse.

TECH XV : Comment peut on qualifier le jeu de BOBIGNY ?
P.CANTO : Quand je suis arrivé en début de saison la marque de fabrique c’était les « ballons portés ». Les avants marquaient beaucoup d’essais sur les mauls. Cette année on préfère essayer de porter le danger partout sur le terrain en soignant notamment les enchaînements entre avants et trois quart. Nous voulons mettre de la vitesse et améliorer notre capacité à nous adapter à nos adversaires. En résumé on est à la recherche d’un jeu plus complet qui s’appuie aussi sur le jeu au pied de Alexandre PICHOT, notre ouvreur, qui est à 85% de réussite dans ses tentatives de tirs au but.

TECH XV : Et vos adversaires vous les connaissez ?
P.CANTO : On craint tout le monde y compris l’Entente Catalane qui a terminé quatrième de sa poule. Maintenant nous n’allons pas non plus faire de complexe d’autant que BOBIGNY est quand même sorti deuxième au plan national derrière COLOMIERS à l’issue de la première phase. Nous avons un groupe homogène et parfaitement lucide qui joue ensemble depuis trois saisons. C’est une autre compétition, on repart à zéro.