Paroles aux acteurs

Le championnat de Fédérale 1 a repris. Rencontre avec Xavier Péméja, manager de Montauban.

photo Le championnat de Fédérale 1 a repris. Rencontre avec Xavier Péméja, manager de Montauban.

TECH XV : Comment a été vécue la reprise du championnat par votre club ?

X. Péméja : Plutôt positivement, avec une belle victoire face à Saint-Jean-de-Luz. Des motifs de satisfaction comme la mêlée, la touche et le mouvement général. La confirmation de la qualité des recrues à l’image du trois quart aile Tupuola, venu de Montpellier, auteur d’un triplé pour son premier match sous ses nouvelles couleurs. Comme tous les points sont importants, celui du bonus nous permet de nous installer à la première place de la poule 3.

 

TECH XV : Faire la course en tête, c’est votre objectif ?

X. Péméja : Notre objectif c’est la première place du groupe, la première place au plan national et au-delà la montée en PRO D2. C’est l’objectif fixé par les présidents, l’ambition de tout le groupe, le vœu des supporters et des partenaires. C’est toute une ville qui en rêve ! Je ne peux pas vous dire mieux. Mais il n’y a pas que les Montalbanais qui en rêvent de la PRO D2. Aujourd’hui il y a une dizaine de clubs qui veulent relever ce défi : Lille, Aix, Nevers, Tyrosse, Massy, Périgueux pour ne citer qu’eux.

 

TECH XV : La difficulté étant de gérer un calendrier plutôt haché.

X. Péméja : Le 1er décembre, nous aurons disputé 10 des 18 rencontres de la première phase. Avant de vivre une interruption de 5 semaines. Et de reprendre avec deux matchs par mois jusqu’aux phases finales. Ce n’est pas très cohérent, mais on s’adapte. Avec un effectif de 34 contrats pro et un budget de 3M € (dont 1M € consacré à la formation), on ne peut avoir qu’un seul objectif : la montée. On va donc tout mettre en œuvre pour imiter Colomiers et Bourgoin sur les deux dernières saisons. Pour y arriver, on s’entraîne deux fois par jour comme les clubs du TOP 14 ou de la PRO D2.