Paroles aux acteurs

Laurent TRAVERS : priorité à la santé

photo Laurent TRAVERS : priorité à la santé

Le Castres Olympique est en quarantaine. Six joueurs ainsi qu’un membre du staff sont atteints du virus H1 N1. Conséquence, tous les membres du groupe ont été invités à rentrer chez eux afin d’éviter une propagation de la maladie. Au plan sportif le CO n’a donc pas pu disputer les rencontres des 3e et 4e journée face aux voisins Montauban et Albi. Après un excellent départ l’équipe a été stoppée net dans son élan. Laurent TRAVERS l’un des entraîneurs analyse la situation.

TECH XV : Comment gérez vous le problème ?
L. TRAVERS : On a complètement subi la situation, mais pouvions nous faire autrement ? La priorité c’est quand même d’endiguer la propagation du virus de façon à protéger les autres joueurs, le staff, les dirigeants et le public. C’est un problème de santé publique. Chacun est donc retourné à la maison avec un plan de préparation individuel pour les biens portants. Mercredi on récupère le groupe et on a trois jours pour préparer la réception de Montpellier. Pas évident à gérer d’autant que nous avions pris un bon départ avec la victoire a Biarritz et le succès sur Bourgoin.

TECHXV : Vous redoutez que la dynamique soit interrompue ?
L.TRAVERS : Sincèrement je ne le crois pas. C’est frustrant c’est tout ! Les matches reportés ce n’est pas nouveau, tous les clubs ont vécu ça, mais être obligé d’arrêter aussi les entrainements et la vie de groupe c’est différent. Avec Laurent, dés que nous allons récupérer tout le monde, notre message sera simple : « on continue sur la même lancée. » Après ce que nous réserve l’avenir c’est compliqué à analyser. Comment nos rencontres reportées vont-elles trouver place dans le calendrier ? D’autres équipes vont-elles, elles aussi être touchées par le virus ? Si celui-ci se propage et chamboule le calendrier en profondeur on pourrait bien avoir une finale fin juin ! En fait j’ai peur d’une surcharge de travail, à un moment ou à un autre, dans la saison. Pour l’instant tout le groupe est sous traitement au TANIFLU avant de pouvoir reprendre le rugby.