Paroles aux acteurs

La reprise du TOP 14 vue par Alain Gaillard.

photo La reprise du TOP 14 vue par Alain Gaillard.

TECH XV : Tout le monde annonce un TOP 14 encore plus disputé, c’est votre avis ?

A.Gaillard : Je pense en effet, qu’il sera encore plus dur et plus relevé que lors des précédentes éditions. Au recrutement XXL de certaines équipes s’est ajouté une préparation haut de gamme ; on a pu le constater à l’occasion des matchs amicaux et notamment sur les derniers où les clubs Français ont administré des raclées aux clubs Anglais. Je fais allusion au Racing-Métro, à Toulon et à Montpellier, un trio qui selon moi sera à surveiller de près dès l’entame du championnat.

TECH XV : Seulement ces trois ?

A.Gaillard : Non pas seulement, mais ces trois ont fait du Brennus un véritable objectif et le recrutement qu’ils ont effectué en est bien la preuve. Je n’oublie pas pour autant Toulouse et Clermont, mais le premier a manqué de constance l’an passé, et le second est peut- être encore sous le choc de la finale perdue en H CUP et de l’élimination en demi-finale du championnat. Le début de la compétition va nous renseigner très vite sur leur capacité à rebondir, ce dont je ne doute pas. Reste Castres un club que je connais bien. Sur la dynamique de la saison dernière, le C.O peut continuer à rivaliser avec les grosses écuries. Ça tient au travail exceptionnel qu’ont réalisé les deux Laurent et à un recrutement parfaitement ciblé et intelligent lors deux dernières années.

TECH XV : Visiblement, le tandem fonctionne à merveille !

A.Gaillard : Je suis impressionné par leur complémentarité et leur régularité. Cela fait 9 ans que ces deux entraîneurs travaillent ensemble et pour l’instant ils n’ont pas connu l’échec. À Montauban et à Castres, ils ont rempli leur contrat. Le Racing est un autre défi.

TECH XV : Voilà donc les 6 formations qui, selon vous, peuvent prétendre au titre !

A.Gaillard : Si c’était si simple, ça se saurait. Il ne faut pas oublier lestroublese fêt .Un quatuor avec l’Usap, Biarritz, le Stade Français et Bayonne peut venir arbitrer la lutte que vont se livrer les 6 clubs précédemment cités et l’un d’eux pourrait même, pourquoi pas, créer la surprise en simmisçantt dans les qualifiés. Ce sera plus compliqué, c’est évident, pour Brive, Bordeaux-Bégles, Grenoble et Oyonnax. En résum,é on peut s’attendre à un championnat à deux vitesses avec un petit ventre mou au milieu ; une configuration assez conforme à ce que l’on a déjà vécu, mais je le répète, avec une concurrence accrue pour la course en tête.