Paroles aux acteurs

La reprise de Pro D2 avec Colomiers, Aurillac et Oyonnax...

La reprise du championnat de PROD2, avec les analyses de Christophe Urios, Pierre Henri Broncan et Nicolas Hallinger. L’entraîneur d’Oyonnax veut rester le plus longtemps possible sur le porte bagage du SUA, celui d’Aurillac rêve d’intégrer très rapidement le clan des 5 premiers, et pour le coach de Colomiers l’objectif est simple, éviter la relégation en maintenant à distance Aix en Provence et Lannemezan, les deux promus.

TECHXV : Qu’est ce qui a changé depuis votre arrivée à Colomiers ?
N.HALLINGER : Pas grand-chose ! Dans ce genre de situation on arrive toujours avec des idées et puis on se rend compte très vite qu’on ne fera pas la révolution, simplement quelques aménagements ici et là. C’est un groupe qui travaille beaucoup certes, qui est sérieux dans son approche professionnelle, mais qui est aussi très immature. En fait, il manque à cette équipe deux ou trois joueurs d’expérience, appelés « tauliers » dans le jargon rugbystique…des leaders qui amènent le groupe à se surpasser, notamment dans les moments difficiles. Sinon, comment expliquer notre déroute à Pau, une semaine après notre belle victoire bonifiée sur Narbonne. Les deux mois qui arrivent s’annoncent donc compliqués, avec en particulier, les matchs contre Aix en Provence et Lannemezan aujourd’hui potentiellement reléguables. Je pense que nous serons vite fixés sur l’état d’esprit qui va animer le groupe en 2010 lors de ce premier match de reprise face à Auch. Le FCA c’est un bon test en terme d’engagement, de combativité et de solidarité…des valeurs que les Gersois cultivent depuis la nuit des temps et qui sont l’essence même de notre sport.

TECHXV : Quel est l’objectif du Stade Aurillacois sur cette deuxième partie du championnat ?
P.H. BRONCAN : Intégrer le plus vite possible le wagon des qualifiables, ce groupe des 5 premiers au classement en sachant qu’Agen risque de poursuivre son cavalier seul. Le souci réside dans le fait que l’équipe va devoir enchainer 10 rencontres sans plage de repos, car le dimanche 14 février nous disputerons notre match en retard contre Mont de Marsan (15e journée). Vu notre effectif non pléthorique, je crains les blessures sur ces 10 matches de rang. A des postes clés les jeunes se comportent bien mais manquent encore de vécu. Or en Prod2 l’expérience est primordiale. A ce titre on mise beaucoup sur notre nouvelle recrue Sud Africaine, un joueur qui peut évoluer à l’ouverture comme à l’arrière. Pour toutes ces raisons le club a bien conscience que cette deuxième partie de championnat ne sera pas une promenade de santé, d’autant que pour entamer 2010, on se déplace à Oyonnax et à Pau avant d’accueillir le leader Lot et Garonnais. Compliqué ne trouvez vous pas ?

TECHXV : Allez-vous essayer de détrôner Agen au cours des 15 prochaines journées ?
C.URIOS : Non ! Nous ne commettrons pas ce péché d’orgueil ; et ce pour la bonne raison que nous ne possédons ni le même potentiel, ni le banc de touche égal au leur. Qui plus est, avec seulement 24 contrats pros nous sommes, plus que les autres, sous la menace des blessures. Conclusion notre objectif est de demeurer dans les trois premiers mais attention, si Agen venait à craquer je ne dis pas que nous ne chercherions pas à en profiter. L’idée est de rester sur le porte bagage du SUA et d’être vigilant car derrière nous, personne n’est vraiment décroché. Pour autant je crois que le groupe a franchi un palier par rapport à l’an passé. Plus mûr, plus gestionnaire, plus lucide…des qualités qui nous ont permis de nous imposer à Lyon et à La Rochelle. Si je devais céder à un quelconque optimisme je dirai que sur la phase retour nous bénéficions d’un calendrier plutôt favorable avec seulement deux sorties difficiles, à Agen et Narbonne.