Paroles aux acteurs

La finale Toulon/Castres vue par deux entraîneurs, Olivier Nier et Marc Dantin.

Olivier Nier (entraîneur de Massy)

 « Je suis persuadé que le Castres Olympique a des atouts à faire valoir face à Toulon qui reste tout de même le favori de cette finale. Aux Castrais de ne pas répéter les mêmes erreurs que Toulouse qui, à mon sens, est trop passé par le sol, remettant en cela les Varois dans le match. Face à Toulon, ils vont s’appuyer sur leur mêlée qui a été performante face à Clermont. J’ai été frappé par la puissance des avants Tarnais et par la capacité de la charnière à gérer la rencontre. En outre, le groupe de Laurent Labit et Laurent Travers arrive au bout d’une aventure qui a été riche humainement parlant. On sent que cette équipe est très soudée et qu’elle a envie de partager quelque chose avec ses entraîneurs. Toulon est averti, le CO a des cartes importantes dans ses mains. »

 

Marc Dantin (ancien entraîneur de Lannemezan, Mont-de-Marsan, Périgueux)

 « Castres est dans la continuité, avec un groupe humble animé par une réelle connivence avec ses entraîneurs. On ne les attendait pas à ce niveau de jeu et pourtant quand on voit ce qu’ils ont produit face à Clermont on est bien obligé de constater que leur rugby est propre et efficace. Je trouve qu’ils ont une belle fraîcheur et sur leur dynamique ils peuvent inquiéter ces Toulonnais qui sont sur un nuage depuis leur finale européenne. Cette finale montre aussi la qualité des entraîneurs Français, dans des registres différents certes, mais à Toulon comme à Castres on se rend compte du travail effectué par les staffs. »