Paroles aux acteurs

La Coupe d’Europe vue par Didier NOURAULT du MHRC - 24/10/2008

photo La Coupe d'Europe vue par Didier NOURAULT du MHRC - 24/10/2008

TECH XV : Quels enseignements tirez vous de ces deux premiers tours de Coupe d’Europe ?
D.NOURAULT : J’ai trouvé les joueurs Anglais que ce soient ceux de Bristol ou Northampton, nos deux adversaires de Challenge Européen, très bien préparés physiquement. Notamment Northampton dont les joueurs ont été très agressifs, presque à la limite de la règle. D’ailleurs je reste persuadé que la raison essentielle des performances moyennes des clubs Français tient essentiellement à l’aspect physique. Les Anglais ont eu deux mois pour se préparer contrairement à nous qui avons du nous contenter de 6 semaines. Au cœur de l’hiver ça se verra moins, mais pour l’instant ça crève les yeux.

TECH XV : Et au plan de l’arbitrage ?
D.NOURAULT : Un sentiment mitigé ! Lors du premier match face à Bristol l’arbitre Ecossais a été très cohérent dans toutes ses décisions ; en revanche pour le suivant ce fût loin d’être le cas, notamment sur les mêlées où les liaisons des piliers n’étaient pas respectées. En fait ces deux arbitrages très différents au niveau de l’esprit nous ont peu déroutés.

TECH XV : Et rugbystiquement parlant y avez-vous trouvé un intérêt ?
D. NOURAULT : Un intérêt évident en termes d’expérience dans la mesure où jouer des matches de ce niveau face à d’autres cultures c’est toujours enrichissant. Cela dit je crois qu’il y a trop de matches dans ce Challenge Européen surtout pour nous Français engagés dans un TOP 14 très exigeant. Six rencontres devraient suffire pour arriver jusqu’à la finale mais ça n’engage que moi.