Paroles aux acteurs

L’équipe de France prépare sa Coupe du Monde dans les Pyrénées Orientales - Christian GALONNIER

photo L'équipe de France prépare sa Coupe du Monde dans les Pyrénées Orientales - Christian GALONNIER

L’encadrement du XV de France féminin a choisi 26 joueuses pour défendre les chances tricolores, lors de la Coupe du Monde qui se disputera en Angleterre du 15 août au 5 septembre 2010. En lice, 12 nations, parmi lesquelles la Nouvelle Zélande, triple tenante du titre et grande favorite de cette 6e édition. Seront qualifiés pour les demi-finales les premiers de chaque poule, ainsi que le meilleur deuxième. TECH XV a rencontré Christian Galonnier, l’un des entraîneurs du XV de France, lors du stage de Falgos (66) ….et ce en préambule d’un dossier complet sur le rugby féminin que nous vous proposerons dans notre prochain numéro du mois d’octobre.

TECH XV : Comment définiriez vous ce groupe ?
C.GALONNIER : Le groupe est né véritablement lors de la Tournée au Canada il y a tout juste un an. On a senti que petit à petit il se dotait d’une véritable personnalité au cours des trois semaines de la tournée. Et puis les rendez vous se sont enchainés : tournée de novembre, tournoi des 6 nations et ces deux stages d’été préparatoires à la Coupe du Monde. Grace à l’engagement que les filles ont mis dans la vie de groupe et grâce aussi au travail du staff, nous avons aujourd’hui un groupe soudé et homogène que ce soit au plan humain ou sportif.

TECH XV : Les objectifs de cet ultime stage ?
C.GALONNIER : La construction du jeu et sa mise en place. Il y a des acquis certes mais en début de stage on est toujours un peu obligé de retravailler les bases. On mobilise aussi les filles sur l’approche de la compétition avec l’appui de nos leaders naturels que sont Sandra RABIER, la capitaine, ou les joueuses de nos deux charnières. Au plan purement rugbystique, avec Nathalie AMIEL, nous sommes persuadés avoir entre nos mains des joueuses aptes à pratiquer un rugby de mouvement et un rugby adaptatif. Autrement dit, elles sont prêtes à s’engager, à tenter des choses, mais aussi à rester suffisamment lucides pour contrer les points forts de l’adversaire. Nous aussi nous sommes lucides au sein du staff ; on sait pertinemment que l’Angleterre, la Nouvelle Zélande, le Canada (qui est dans notre poule), sont de redoutables équipes.

TECH XV : Avec Nathalie AMIEL, comment ça se passe ?
C.GALONNIER : Très bien et ce malgré le départ de Sébastien BERTRANK avec qui nous formions un trio très complémentaire. Nathalie a un contact fabuleux avec les filles. Elle gère parfaitement la concurrence, elle connaît le haut niveau féminin sur le bout des doigts et je sens bien que les joueuses adhérent à son discours. Nathalie a cette faculté de « sentir » le groupe, de déceler le moment ou il faut libérer la soupape, ou au contraire remettre une dose de pression. Bref nous fonctionnons en parfaite entente, Nathalie étant chargée des trois quart et moi des avants. Et puis il y a Nathalie JANVIER la responsable de la délégation et l’ensemble du staff avec qui nous travaillons en totale collaboration. Reste le terrain et nos premiers adversaires, la Suède, l’Ecosse et le Canada dans cette 6e Coupe du Monde que nous attendons avec impatience.