Paroles aux acteurs

L’équipe de France féminine termine le Tournoi à la deuxième place derrière l’Irlande. Rencontre avec l’entraîneur Nathalie AMIEL.

photo L'équipe de France féminine termine le Tournoi à la deuxième place derrière l'Irlande. Rencontre avec l'entraîneur Nathalie AMIEL.

TECH XV : L’Irlande sur la plus haute marche du podium, c’est une surprise ?

N. Amiel  : Elles ont travaillé dur pour rivaliser avec les Anglaises et les Françaises. Désormais on sait qu’il va falloir compter avec l’Irlande. Le match à deux c’est fini. D’ailleurs à ce propos le Tournoi des 6 Nations va évoluer dès la saison prochaine. Les 6 nations seront divisées en deux poules. Dans la poule 1 : Irlande, France et Angleterre en match aller-retour. Dans la poule 2 : Pays de Galles, Ecosse et Italie. Le premier de la poule 2 aura le droit de demander un match de Play-down au dernier de la poule 1. C’est un Tournoi à deux vitesses car Galloises et Ecossaises ne sont pas au niveau. Seule, l’Italie peut éventuellement rejoindre le premier groupe.

TECH XV : L’Italie qui vous a battu d’un point lors de l’ouverture du Tournoi !

N. Amiel : Les filles sont très mal entrées dans la compétition. Le premier match est souvent un piège si on ne se prépare pas correctement. Ensuite elles se comportent bien face aux Galloises (32 à 0), avant de s’incliner en Irlande 15 à 10 dans un contexte particulier avec beaucoup de pression, un public très proche du terrain. La performance de cette édition, c’est la victoire en Angleterre 30 à 20 et le carton face à l’Ecosse 76 à 0 synonyme de deuxième place du Tournoi.

TECH XV : Au plan technique quels sont les secteurs à améliorer ?

N. Amiel : En tout premier lieu, la qualité des placages. C’est ce qui nous a beaucoup fait défaut durant ce Tournoi 2013. Nous rendons également trop de ballons au pied. Le côté positif en revanche, c’est la conservation, la conquête, la discipline sur les zones de ruck et l’organisation collective. Nous avons un an devant nous pour rendre notre jeu plus rigoureux et plus efficace, en vue de la Coupe du Monde. La Tournée aux Etats-Unis en juin tombe à pic car elle devrait permettre aux filles de progresser.