Paroles aux acteurs

Gérald Bastide revient sur le Tournoi des U20 français

photo Gérald Bastide revient sur le Tournoi des U20 français

TECH XV : Revenons sur les différents matchs de cette édition. Quelle est votre analyse ?

G. Bastide : Avec Didier Retière et Fabien Pelous, nous sommes convaincus que c’est l’irrégularité dans beaucoup de secteurs qui a pénalisé cette jeune équipe. Contre l’Irlande c’est la discipline qui nous a fait défaut, contre le Pays de Galles c’est le manque de repères collectifs au plan offensif qui nous a empêché de terminer les actions… et face à l’Angleterre nous avons explosé physiquement au bout d’une heure de jeu. Derrière ces trois défaites il y a eu, fort heureusement, un sursaut d’orgueil intéressant face à l’Ecosse. Ce qui nous a permis de terminer la compétition comme nous l’avions démarrée, par une victoire. Mais en termes de résultats, c’est largement insuffisant, surtout à deux mois d’un Championnat du Monde.

TECH XV : Cette inconstance que vous pointez du doigt, ne la retrouve-t’on pas chez les Bleus ?

G. Bastide  : Si l’on doit faire un parallèle, je dirai que comme pour l’équipe nationale nous avons eu un temps de préparation trop court en amont du Tournoi. Résultat, manque de repères collectifs et de rythme pour aborder une compétition de plus en plus exigeante. Ceci explique en partie cela. Je constate par exemple que l’Angleterre qui a remporté cette édition évolue à un très bon niveau depuis 3 ou 4 ans. Ses jeunes joueurs sont forts mentalement et techniquement, possèdent le rythme international et bénéficient en prime de deux ou trois joueurs très talentueux.

TECH XV : Le Championnat du Monde des moins de 20 ans s’annonce difficile !

G. Bastide  : Notre poule est en effet très relevée avec les Anglais, les Sud Africains et à un moindre degré les Américains. Trois poules de 4 équipes, un seul qualifié par poule plus le meilleur second. Notre objectif est clair : une place sur le podium. Nous allons pouvoir travailler dans de meilleures conditions avec trois stages de 4 jours programmés à intervalles réguliers au cours des deux prochains mois, et ce, avant le dernier de 12 jours juste avant le coup d’envoi de la compétition.