Paroles aux acteurs

Jean François Beltran : « Il faut aussi de la solidarité chez les trois quart »

photo Jean François Beltran:

 TECH XV : Comment analysez vous ce deuxième bloc de matchs ?

 JF Beltran  : C’est une série délicate avec deux déplacements à La Rochelle et Narbonne, les réceptions d’Albi et Dax … et surtout la visite ce weekend du leader Oyonnax qui se présente comme une rencontre charnière plutôt difficile à négocier. Le match diffusé sur Eurosport samedi à 17h30 constitue l’événement de cette 6ème journée. Mais c’est aussi pour moi l’occasion de retrouver un ami en la personne de Christophe Urios avec qui j’ai entraîné à Castres de 2000 à 2002. Avec Alain Gaillard nous formions un trio très complémentaire qui nous a amené à disputer une demi finale de championnat à Toulouse contre le Stade Toulousain et une demi de H CUP contre le Munster à Béziers. Deux excellents souvenirs malgré la défaite

TECH XV : Et Oyonnax est un adversaire qui a plutôt bien démarré la saison !

JF Beltran : Ils ne sont pas les seuls à avoir pris un bon départ. Je pense aussi à Aurillac et à Lyon qui avec le renfort de l’Argentin Léguizamon sera encore plus difficile à battre. Notre ambition à Carcassonne, est de figurer parmi les 5 premiers afin de disputer la phase finale de PROD2. Sur nos trois déplacements sanctionnés de trois défaites nous avons pris 4 points de bonus. Ce qui signifie que notre groupe ne lâche rien et ça c’est plutôt encourageant pour la suite quand on connaît l’exigence de ce championnat.

TECH XV : Quels sont les atouts offensifs de Carcassonne cette saison, vous qui êtes un spécialiste du jeu de trois quart ?

JF Beltran  : Je dirai que nous avons tous les ingrédients pour réussir même si nous n’avons pas encore trouvé la bonne carburation. Il y a au sein de nos lignes arrières, de la vitesse, de la puissance, une charnière gestionnaire et surtout cette volonté collective d’avancer ensemble. De la solidarité également au plan défensif. Vous savez on parle toujours de la solidarité chez les avants mais elle existe aussi chez les trois-quarts. C’est un état d’esprit qu’il faut leur inculquer. Je dirai que nous devons progresser sur l’utilisation des ballons de récupération. Et sur l’idée que les joueurs des lignes arrière doivent être capables d’être multitâches. Passer, franchir, déblayer, plaquer…. C’est ça aujourd’hui le profil du joueur moderne.