Paroles aux acteurs

Jacques DELMAS : fini les nuits blanches

photo Jacques DELMAS : fini les nuits blanches

TECHXV : Comment avez-vous vécu cette reprise d’activité ?
J.DELMAS : De manière aussi violente qu’un licenciement. On sait bien que ça fait partie intégrante de notre métier mais quand lundi dernier le téléphone a sonné chez moi à 18h et qu’on m’a dit : « ce soir tu dois être à Paris » je n’étais pas préparé à recevoir une telle nouvelle. Les pages se tournent brutalement dans notre métier. En fait il faudrait avoir la sagesse de prendre une année sabbatique tous les 4 ans. Se poser, réfléchir, se remettre en question… Aujourd’hui fini les nuits blanches passées à gamberger. Je retrouve enfin le terrain, le rugby, la vie du club.

TECHXV : Dans quel état avez-vous trouvé le groupe ?
J.DELMAS : Bien, malgré les défaites. Ce qui veut probablement dire qu’il est fort mentalement. Christophe Dominici est resté proche de l’équipe et c’est positif car il y joue un rôle important.
La victoire face à Castres a évidemment fait du bien à tout le monde. La défense qui était le point faible s’est bien comportée en ne concédant pas d’essai. Cela dit il y a encore beaucoup de travail pour redevenir fort sur les bases, ce qui était quand même la marque de fabrique du Stade Français.

TECHXV : Votre association avec Didier FAUGERON ?
J.DELMAS : C’est amusant de se retrouver dans la même aventure surtout quand on sait que nous nous étions manqués à deux reprises. En 98 il devait me rejoindre à Périgueux, mais au dernier moment Brive a fait appel à lui. En 2001 nous devions être réunis à Brive mais j’ai choisi Grenoble.
Et en 2009 à notre grande surprise, et pour notre plus grand bonheur, nous voilà ensemble à Paris pour une saison qui s’annonce passionnante.

Crédit photo : M.C./ stade.fr