Paroles aux acteurs

Jacques Delmas …..après les demi finales ! 16/10/07

TECH XV : Très déçu je suppose comme tous ?
J.DELMAS : En effet .C’est toujours pareil avec ce genre de compétition ; il faut rester extrêmement concentré jusqu’au bout. Là on avait le sentiment d’avoir fait le plus dur
en battant les All Blacks mais derrière il y avait des Anglais plus frais que nous et dotés d’une mêlée exceptionnelle. Je suis persuadé aussi que la sortie de Pelous nous fait mal et que Chabal, parce que rentré trop tôt, ne peut pas tenir son rôle habituel de joker. Ce qui m’a gêné c’est que on n’a pas su changer de rythme dans la partie. Des garçons comme Nallet et Martin nous ont fait défaut. Cela dit il y avait la place pour gagner.

TECH XV : Et la stratégie c’était la bonne ?
J.DELMAS : Je crois qu’il ne fallait pas utiliser la même que face aux Blacks. Contre les Anglais qui n’ont pas de contre attaquants comme Rokocoko ou Sivivatu on pouvait se permettre de prendre plus de risques offensifs ; de se faire quelques passes de plus au lieu de taper presque systématiquement dans la balle. Après c’est toujours pareil, si Worsley rate sa cuillère sur Clerc on est en finale et on ne parle plus de tactique, bonne ou mauvaise !

TECH XV : Quelles sont selon vous les atouts des deux équipes pour la finale ?
J.DELMAS : Les Sud Africains sont forts partout sauf en mêlée. Si la mêlée Anglaise parvient à avancer et à faire douter le pack Springboks alors tout est possible pour le 15 de la Rose. Si ça s’équilibre les Anglais vont avoir des difficultés. Les Sud Africains ont une troisième ligne très complémentaire, un demi de mêlée génial, un danger permanent en la personne de François Stein et deux flèches aux ailes. Il n’y a pas de faiblesses dans cette équipe si ce n’est, je me répète, ce problème en mêlée. De toute manière les Anglais n’ont pas intérêt à leur rendre la moindre munition car la sanction risque d’être immédiate. En conclusion je dirai que ça reste une finale très ouverte et passionnante