Paroles aux acteurs

Interview de Xavier PEMEJA sur la formation DES JEPS « Public Spécifique » du 5/10/07

photo Interview de Xavier PEMEJA sur la formation DES JEPS

Dans le cadre de la rénovation des diplômes et compte tenu de l’obligation d’être titulaire d’un DES JEPS (ou BEES 2) pour entraîner en divisions professionnels à partir de la saison 2009/2010, une formation public spécifique [1] a été mise en place pour permettre aux entraîneurs en club de se mettre en conformité.

Xavier PEMEJA de l’Aviron Bayonnais fait parti des 19 entraîneurs professionnels suivant cette formation pour « Public Spécifique » à Marcoussis et nous donne ses impressions sur son retour sur « les bancs de l’école ».

[1] Cette formation prend en compte les contraintes des entraîneurs professionnels. Le parcours de formation comprendra deux regroupements à Marcoussis et un travail en club (2 visites formateur). Les modalités d’évaluation et de validation restent identiques au cursus classique de formation.

TECH XV : Vous aussi vous faites la rentrée scolaire ?
X. PEMEJA : Je dois avouer que j’ai un peu manqué l’école ces dernières années, trop pris par le rugby probablement. Cela dit c’est une formidable opportunité que nous offrent la FFR et TECH XV, même si à 47 ans ce n’est pas évident de remettre le nez dans les bouquins.

TECH XV : En quoi consiste cette formation ?
X.PEMEJA : Elle est destinée aux titulaires du brevet d’état premier degré qui vont donc pouvoir au cours de la saison faire valider le nouveau diplôme d’entraîneur exigé par les instances Fédérales pour exercer ce métier .C’est l’équivalent d’un Bac +4. Le contenu est classique ; la préparation physique, le jeu et son évolution, la musculation, les nouvelles données statistiques. C’est très intéressant et ça permet de mettre des mots sur des pratiques et des méthodes que nous utilisons au quotidien dans nos clubs respectifs. C’est passionnant je le répète mais c’est quand même très stressant.

TECH XV : L’angoisse du résultat ?
X.PEMEJA : En effet. Après les 9 jours de stage à Marcoussis, nous serons évalués sur le terrain lors de nos séances d’entraînements en club et pour finir jugés sur un Mémoire que nous devrons défendre en fin de saison. Un Mémoire qui aura pour but de présenter notre projet de club et nos méthodes d’entraînement.

TECH XV : Un domaine que vous connaissez bien !
X.PEMEJA : Oui c’est vrai j’entraîne depuis 1992 et je pense connaître mon métier .Mais ce qui est difficile pour moi et mes 18 confrères qui nous sommes lancés dans l’aventure c’est de formuler tous ces contenus , de s’astreindre à ce travail d’écriture et de présentation. Qui plus est notre métier d’entraîneur est très prenant et hyper stressant et la saison s’annonce très compliquée à gérer. En clair ça ne va pas être de tout repos.

TECH XV : C’est un peu l’avis général que vous exprimez ?
X.PEMEJA : Absolument et en même temps on est tous d’accord pour dire que l’enseignement est d’une grande qualité, que le fait de se retrouver ensemble hors compétition permet de mieux nous connaître. Ce premier stage d’une semaine nous a également permis de prendre du recul par rapport à nos méthodes et parfois même de les remettre en question. Il y a tellement de côtés positifs dans cette démarche que l’investissement qui nous est demandé me fait déjà moins peur. J’ajoute que nous avons tous choisi un tuteur pour présenter notre Mémoire et en ce qui me concerne je travaille avec Frederik FARAGOU qui était mon associé à Montauban.

Interview réalisée par TECH XV