Paroles aux acteurs

Interview de Didier NOURAULT pour la saison 2008/2009

photo Interview de Didier NOURAULT pour la saison 2008/2009

Quand Didier Nourault prend en main la direction technique de Montpellier au début de la saison 2000/2001. Le club, alors en PROD2, pointe à la 28 ième place du rugby Français. Huit ans plus tard le MHRC termine le Top 14 2008 à la huitième place ratant de peu le ticket Européen. A quelques heures du coup d’envoi de la prochaine édition Didier Nourault évoque pour TECH XV, les nouvelles règles, la visite de Toulouse et les ambitions Héraultaises.

TECH XV : Vous avez participé comme beaucoup d‘entraîneurs à une réunion à Marcoussis avec les arbitres. Qu’en avez-vous retiré ?
D.NOURAULT : Je n’ai pas senti vraiment d’inquiétude de la part de mes collègues par rapport à tous ces changements de règles. Il faudra tout de même être vigilant sur des secteurs comme la défense à 5 mètres sur les mêlées, les relayeurs en touche, les zones de ruck bien entendu, sans oublier les mauls que l’on va pouvoir écrouler. Cette réunion était nécessaire pour clarifier certains points et amener ainsi un peu plus de cohérence avant d’aborder le championnat. L’autre point positif c’est la possibilité d’aligner 23 noms sur la feuille de match avec 3 joueurs de première ligne sur le banc. Une initiative Française qui devrait mettre un coup d’arrêt aux mêlées simulées.

TECH XV : Comment Montpellier à gérer cette intersaison ?
D. NOURAULT : Le groupe a réalisé un bon stage à Tignes, avant d’enchaîner trois matches amicaux. On a perdu le premier face à Mont De Marsan avant de signer deux victoires devant Sale et Viadana.
Je pense que nous avons bien travaillé tactiquement et techniquement ; en revanche nous serons un peu juste physiquement surtout nos internationaux qui n’ont eu que trois semaines de préparation.

TECH XV : Face à Toulouse vous allez très vite entrer dans le vif du sujet !
D. NOURAULT : Le Stade Toulousain peut s’imposer partout, on le sait ; mais notre saison ne se joue pas sur ce seul match. Ce qui m’inquiète c’est qu’en six journées on va affronter quatre équipes qualifiées en H CUP plus deux déplacements à Dax et Mont de Marsan, formations qui vont très rapidement jouer à domicile le couteau entre les dents. Pas évident comme entame ! Mais au-delà de ce calendrier compliqué on ne perd pas de vue nos objectifs : le maintien, intégrer encore des jeunes et élever le niveau de jeu de l’équipe. Tout ceci dans le but d’entrer cette saison dans la première partie du tableau du TOP 14 ….avec la volonté de s’y installer durablement.