Paroles aux acteurs

Interview d’Henri BRONCAN du 18/09/07

photo Interview d'Henri BRONCAN du 18/09/07

TECH XV : Comment vivez vous cette expérience avec la Géorgie ?

HENRI BRONCAN : C’est à la fois très enrichissant et très frustrant. Enrichissant parce que

ce petit pays de seulement 2000 licenciés nous rappelle que le rugby est avant tout un sport de combat ; le joueur Géorgien ne joue pas au rugby , il monte à l’assaut , il fonce sur la barricade. Cela a suffit pour déstabiliser la formation Irlandaise. La Géorgie aurait pu remporter ce match. Hors il faut se rappeler que ce sont en grande majorité des joueurs de Fédérale deux ou trois. C’est tout simplement incroyable .Malheureusement au niveau de l’organisation c’est du bricolage. Pas de moyens financiers, pas de discipline, pas d’organisation. C’est dommage !

TECH XV : Au plan technique que vous inspire cette Coupe du Monde .

HENRI BRONCAN : Le nombre de « rucks » est sur le point de dépasser le nombre de passes. Sur le match France /Argentine j’ai comptabiliser à la vidéo 176 rucks et 200 passes.

C’est devenu un énorme combat au sol ce qui a pour effet pervers de donner encore plus de poids à l’arbitrage. Il faut que le législateur y remette de l’ordre, sinon on va retomber dans la « soule » comme au Moyen Age. La régle d’or du rugby moderne, c’est Ruck , Pick and Go Up and Under. J’espère que ça va changer au moment d’aborder les phases finales. Cela dit peut être que ,contrairement à l’orthodoxe que je reste ,le public y trouve son compte .

TECH XV : Et la France alors ?

HENRI BRONCAN : Contre l’Argentine on a assisté à la faillite des leaders .Pas de réactions sur la pelouse, pas d’engagement. Contre l’Irlande qui n’est pas mieux il faut bien l’admettre

Les tricolores doivent exprimer ces valeurs essentielles …sinon !

Interview réalisée par TECH XV