Paroles aux acteurs

Il y a une vie après La Rochelle !!!

David Daricarrère* et Serge Milhas* ont quitté le club de la Charente Maritime pour retrouver leur sud-ouest natal. Le premier tout près de chez lui à Dax, le second à Biarritz. Leur tandem, qui a fonctionné avec succès 4 saisons durant, était tout aussi complémentaire que celui que forme encore les duos Labit/Travers et Lanta /Deylaud. Pour autant, ont-ils bien vécu leur séparation ? Ont-ils réussi à tourner la page, au plan sportif et personnel ? Comment voient-ils leurs nouvelles attributions à quelques semaines du coup d’envoi de leur championnat respectif ? Les deux coachs se livrent sans détour pour TECH XV !

TECHXVORG : La Rochelle, et ces 4 années passées ensemble, c’est déjà du passé ?
S.MILHAS : Pour moi oui, car j’avais déjà pris ma décision en fin de saison 2010. Je sentais que j’étais à la fin d’une aventure et qu’il était donc temps d’en envisager une autre. Je garde toujours en mémoire cette phrase de Jean Pierre Rives : « Le rugby c’est des hommes autour d’un ballon, et quand il n’y a plus de ballon il reste les hommes ». C’est ce que je retiendrai de mon passage à La Rochelle. J’y ai toujours des amitiés fortes et cela restera 7 ans de ma vie d’entraîneur.
D.DARICARRERE : La page ne se tournera pas totalement, car entre Serge et moi s’est créée une complicité qui fait qu’aujourd’hui, nous nous appelons régulièrement pour échanger sur nos nouvelles vies professionnelles. Contrairement à lui je n’ai pas choisi de partir, mais ce qui est sûr c’est qu’en 4 ans, à ses côtés, j’ai beaucoup appris. En fait je quitte le club où j’ai débuté le métier d’entraîneur…et un ami !

TECHXV.ORG : Comment avez vous été accueilli dans votre nouveau club ?
S.MILHAS : En venant à Biarritz, je retrouve mes racines et ma culture sud-ouest….et ça c’est important ! Je ne suis pas loin de ma terre natale, le Gers. Et puis quand des hommes comme Blanco, Rodriguez ou Lagisquet vous appellent pour collaborer à la bonne marche du club, dans un premier temps vous vous sentez honoré et ensuite vous savez que vous ne pouvez pas refuser. Ces joueurs là m’ont fait rêver. Et je sais qu’avec eux il n’y aura pas de non-dit dans notre relation. A moi de trouver ma place et de m’adapter au fonctionnement de ce club ; avec mes convictions sur le jeu et le management des hommes.
D.DARICARRERE : J’ai senti de la confiance dès mon arrivée. L’objectif est simple : maintenir le club dans le rugby professionnel. Pour cela nous devons reconstruire un groupe car il y a eu beaucoup de changements à l’intersaison. Nous allons travailler sur le moyen et sur le long terme dans la perspective d’un nouveau stade pour l’USD. Dans un premier temps je vais écouter, observer, me fondre dans le fonctionnement du club tout en essayant d’apporter mon expérience de la PRO D2. En termes de jeu, je crois que mes convictions sont proches de celles que les Dacquois cultivent depuis des générations.

TECHXV.ORG : Que souhaitez-vous à votre ancien collègue ?
S.MILHAS : Je lui souhaite de vivre à Dax ce que j’ai vécu à La Rochelle. Pour continuer à se construire en tant qu’entraîneur. Il a la confiance de ses dirigeants, c’est un paramètre important voire essentiel. David est un homme d’engagement et de conviction. Il a pour habitude de se donner à fond et d’aller au bout de ses choix. Je n’ai aucun doute sur sa future réussite.
D.DARICARRERE : Pour Serge, je voudrai le meilleur. Les challenges que le B.O.P.B doit relever cette saison vont lui permettre de vivre, à fond, sa passion du rugby. Le TOP 14 c’est beaucoup de pression mais Serge a cette qualité de garder les pieds sur terre, y compris dans les moments difficiles. En outre il va avoir les moyens de mettre en place le rugby qu’il ambitionne, avec des joueurs d’exceptions et des entraîneurs de grande qualité.