Paroles aux acteurs

FINALE DU TOP 14 : STADE TOULOUSAIN –MONTPELLIER HERAULT RUGBY avec Jacques DELMAS

photo FINALE DU TOP 14 : STADE TOULOUSAIN –MONTPELLIER HERAULT RUGBY avec Jacques DELMAS

Jacques DELMAS, futur entraîneur de l’USAP, revient sur les demi-finales du TOP 14 et livre, en exclusivité pour TECHXV.ORG, son analyse de la finale.

TECHXV.ORG : Que retiendrez-vous des deux rencontres du Stade Vélodrome ?
J.DELMAS : En premier lieu, la maîtrise Toulousaine, comme une évidence. Arriver à imposer son jeu collectif avec autant de conviction et de précision incline au respect le plus total. Une maîtrise qui a vite fait replonger l’ASM dans ses doutes et ses hésitations, ceux là mêmes qui les avaient handicapés tout au long de la saison. J’ajouterai, la démonstration Toulousaine faite en mêlée après deux erreurs en début de match, la gestion de la rencontre par la charnière et le retour au plus haut niveau de Yannick JAUZION. Il y a des images fortes qui restent en mémoire comme le plaquage de DUSAUTOIR sur CUDMORE ou la relance de HEYMANS sous les poteaux. En résumé, je dirai qu’ils ont été IMPRESSIONNANTS dans leur capacité à imposer leur jeu et leur stratégie. Quant aux Clermontois, 4 finales de suite pour le même groupe c’est peut être difficile à enchaîner.

TECHXV.ORG : Et la victoire de Montpellier c’est pour vous une surprise ?
J.DELMAS : La surprise pour moi c’est la mauvaise gestion du Racing qui avait les clés pour gagner le match. Personnellement je n’ai pas compris la titularisation de LOREE à la place de DURAND. Ajoutez la petite prestation de WISNIEWSKI, et vous aurez en partie l’explication de la performance moyenne des Parisiens. Mais ils avaient pourtant la possibilité de remporter ce match.
Quant aux Montpelliérains, toujours animés par ce cœur énorme et cette soif de jeu, ils leur manquaient pour rivaliser au plus haut niveau un peu plus d’expertise dans le jeu et quelques repères collectifs. Et ce manque c’est le tandem GALTHIE/BECHU qui l’a comblé. Ces deux guides qui ont amené cette équipe en finale sont très complémentaires. Ce qui est surprenant avec cette jeune équipe c’est que rien ne leur semble insurmontable.

TECHXV.ORG : Même pas le Stade Toulousain ?
J.DELMAS : Allez savoir ! Ce que je sais en revanche, c’est que la mêlée sera prépondérante. Comme le soulignait Jacques BRUNEL sur votre site la semaine dernière, la mêlée reste le baromètre du jeu Toulousain. L’équipe qui prendra un ascendant psychologique dans ce domaine marquera très vite son territoire. Reste des points d’interrogations notamment la présence ou pas de David SKRELA d’un côté et de Fulgence OUEDRAOGO de l’autre. Deux joueurs qui pèsent énormément sur le jeu de leur formation. Autre paramètre, Montpellier comme Toulouse sont passées maîtres dans l’art du contre, le verdict viendra donc, peut être, de cette capacité à profiter des ballons abandonnés par l’adversaire. Quoi qu’il en soit ce sera, tactiquement et émotionnellement, une finale passionnante.