Paroles aux acteurs

Filles et Garçons en mode « Grand Chelem » !

photo Filles et Garçons en mode

TECH XV : Avez-vous enregistré une montée en puissance de la part de votre équipe lors de ce Tournoi ?

N. Amiel : Une progression en effet, due essentiellement à une maturité en progression constante depuis 4 ans. Avec des conséquences sur la maîtrise de notre jeu et sa gestion. Le groupe est maintenant homogène, expérimenté au plan technique et tactique. Physiquement aussi les filles ont progressé notamment grâce à des Tournées difficiles comme celle de l’été dernier aux Etats-Unis.

O. Magne : Pas vraiment ! En raison du fait que nous avons voulu faire tourner l’effectif. Les victoires contre l’Angleterre et l’Italie ont été très convaincantes. En revanche face au Gallois et surtout contre les Ecossais on a eu des difficultés. D’ailleurs ce dernier match gagné n’a satisfait personne. Les joueurs veulent se racheter face à l’Irlande en pratiquant un jeu moins étriqué.


TECH XV : La perspective du Grand Chelem a-t-elle joué un rôle dans la préparation de cet avant dernier match ?

N. Amiel : Je le crois et j’en veux pour preuve le match face à l’Ecosse. 11 essais construits. Pas de relâchement ni de péché d’orgueil. Et la volonté de marquer plus de points contre cet adversaire que les Anglaises et les Irlandaises. Dès la fin de la rencontre, les regards étaient déjà tournés vers ce dernier match synonyme de Grand Chelem.

O. Magne : On ne peut pas le nier, même si le staff essaie en permanence de recentrer le débat sur le jeu et la performance collective. En même temps tout le monde au sein du groupe est bien conscient qu’un Grand Chelem vendredi à Tarbes serait « une première » historique dans la catégorie des moins de 20 ans. (Comme d’ailleurs des moins de 21 !) Une « première »qui serait un beau message pour les générations suivantes.


TECH XV : Gérez-vous cette semaine d’une façon particulière ?

N. Amiel : Nous n’allons pas changer grand-chose à notre fonctionnement. Les joueuses ont déjà pris en charge le décryptage vidéo du jeu Irlandais. C’est leur fonctionnement ; elles sont complètement impliquées dans la préparation de leur rencontre et en particulier de cette dernière. Ce management participatif, ce désir d’autogestion c’est un peu la marque de fabrique de cette équipe qui, ne l’oublions pas, prépare avec beaucoup de sérieux la Coupe du Monde de cet été.

O. Magne  : Il ya beaucoup d’excitation dans le groupe, d’appréhension aussi. Il s’agit donc pour le staff d’éviter qu’un certain stress s’installe dans les jours qui précédent cet ultime match. Notre rôle consiste, je le répète, à recentrer le groupe sur le jeu et ses exigences. Gagner oui, mais avec la manière. Produire du jeu, combattre, valider les 5 semaines de travail en commun. C’est l’objectif. Avec le Grand Chelem bien entendu !