Paroles aux acteurs

Faut il, à l’image des Ecossais, que notre équipe joue plus (au pied), construise plus (en première main), improvise plus, afin de peser d’avantage sur le déroulement d’une rencontre ?

Pour peser sur une rencontre il faut tenir le ballon. C’est la principale qualité du jeu Ecossais. Ils peuvent le conserver sur des séquences de 4mn, sans faire de faute. C’est même la marque de fabrique des deux provinces Ecossaises dont l’une d’entre elles sera opposée au Stade Toulousain en quart de final de la HCUP. Et dans l’avenir, parce que la règle va évoluer dans ce sens, la durée de vie du ballon va encore augmenter. Pour l’heure, notre championnat ne propose pas des temps de jeu aussi long et ça peut devenir un vrai problème. Ceci étant précisé, vous avez raison de noter le déficit de construction et d’imagination de notre équipe sur cette rencontre, tout comme la gestion du jeu au pied. La faute à ce calendrier bousculé probablement, mais aussi à notre incapacité de s’adapter aux systèmes défensifs proposés par nos adversaires. Mais je reste confiant. Les atouts de cette équipe, on les connaît : expérience, maîtrise, confiance, à l’image du capitaine ! Les trois prochaines semaines s’annoncent donc passionnantes car on devrait assister à une montée en puissance face à l’Irlande et l’Angleterre, pour voir au final le vrai potentiel de cette équipe à Cardiff à la fin du mois.