Paroles aux acteurs

Coup de projecteur sur le futur TOP 14 2008/2009 avec Toulouse et Toulon, les deux champions

Guy Novés demeure plus que jamais l’entraîneur le plus titré du rugby Français. Huit Brennus, trois Coupes d’Europe et 15 demi-finales consécutives pour le technicien Toulousain qui entame sa 16e saison chez les Rouge et Noir. A quelques heures du coup d’envoi du Top 14 l’ancien trois quart aile du XV de France analyse la problématique de cette nouvelle saison.

TECH XV : La préparation a été courte, contrairement à l’an passé. Vous serez prêts à temps ? G.NOVES : La saison dernière a été très éprouvante. On a donc privilégié la récupération en accordant aux joueurs des plages de repos plus importantes. Il s’agissait avant tout de récupérer mentalement et physiquement. Contrairement à l’an passé le staff Toulousain a pu travailler avec un groupe au complet mais un peu dans la précipitation. Nos 4 préparateurs physiques qui sont sur le pont tous les jours ont fixé une première montée en puissance pour le début du mois d’Octobre ; en fait pour le coup d’envoi de la Coupe d’Europe.

TECH XV : Comment avez-vous gérer l’assimilation des nouvelles règles ?
G.NOVES : Comme beaucoup de clubs nous avons fait appel à un arbitre du TOP 14 afin de nous éclairer sur tous ces changements. C’est Romain POITE qui a dirigé des séances au tableau noir et sur le terrain pour les travaux pratiques. Pour l’heure nous n’avons pas assez de recul mais j’ai quand même la crainte de voir l’arbitre prendre de plus en plus de pouvoir sur le jeu avec ces nouvelles règles. J’ai peur en particulier que s’installe un certain flou artistique dans certains domaines comme la zone des rucks. Globalement on demande à l’arbitre de prendre encore plus de décisions, d’être encore plus vigilant mais ce n’est pas un surhomme même avec l’aide de ses assesseurs.

TECH XV : Votre équipe va être attendue partout, comme tous les champions en titre ?
G.NOVES : Nous ne sommes plus champions ! Tout ça c’est du passé. Croyez moi je vais m’appliquer à faire passer le message au prés de mes joueurs. Nous sommes à l’orée d’une nouvelle saison avec trois objectifs : aller le plus loin possible en Top 14, en Coupe d’Europe et fournir à l’équipe de France des joueurs en forme. Nous jouons, comme chaque année, sur ces trois tableaux.

Tom Whitford, ancien trois quart centre, a évolué à LEEDS et RICHMOND avant de porter les couleurs de l’USAP en 99 et 2000. Sur la rade depuis 2001 il occupe le poste d’entraîneur adjoint aux côtés de Tana UMAGA. Ce technicien Anglais de 36 ans nous livre ses premières impressions avant d’aborder l’aventure du TOP 14.

TECH XV : Comment le RCT a vécu ces deux mois de préparation ? T.WHITFORD : De façon très studieuse notamment par rapport aux nouvelles règles. Le groupe a travaillé avec Franck Maciello à trois reprises durant l’été. Cette saison nous voulons être « carré » avec les arbitres, sur la pelouse et en dehors. Ensuite on a mis l’accent mis sur la technique individuelle avec le travail de la passe, du plaquage et le rôle de chacun sur les zones de ruck. L’autre gros morceau c’est bien évidemment l’intégration de nos 18 nouveaux joueurs. On a déjà vu des choses positives contre le Stade Toulousain même si nous avons perdu. C’est encourageant !

TECH XV : Comment allez vous gérer ce tout début de saison ?
T.WHITFORD : Le RCT a l’avantage de recevoir 4 fois au cours des 5 premières journées. On accueillera Clermont, Brive, Paris et Bourgoin pour un seul déplacement à Mont de Marsan promu comme nous. Nous ferons donc un premier bilan à l’issue de cette première série. De toute manière ce n’est un secret pour personne, c’est le maintien que vise le RCT et pas autre chose. Le TOP 14 est une compétition très exigeante qui demande beaucoup de professionnalisme et qui nécessite de l’expérience. Nous sommes là pour apprendre.

TECH XV : Et dans la ville quelle est l’ambiance ? T.WHITFORD : Incroyablement excitée ! L’engouement qui n’a jamais faibli au cours de la saison dernière en PROD2 est décuplé à l’idée par exemple de recevoir Clermont pour l’ouverture du championnat. Vous savez je suis Toulonnais depuis bientôt 7 ans et je peux vous dire qu’ici le rugby est vécu avec une énorme passion.