Paroles aux acteurs

Conrad Stolz, manager d’Aix-en-Provence :« Restons humbles ».

photo Conrad Stolz, manager d'Aix-en-Provence:

TECH XV : Entrée en matière réussie ?

C. Stolz : En effet, mais dans la douleur et sous une pluie battante durant toute la deuxième période. Cela dit, c’est bien de commencer par une victoire, qui plus est à l’extérieur. Maintenant, on prépare la réception de Chambéry, une équipe qui monte de Fédérale 2 avec un gros pack et des ambitions. Ce qui est important dans ce championnat bizarrement découpé, c’est d’engranger un maximum de points au cours des 10 premières journées autrement dit jusqu’au 1er décembre.

 

TECH XV : Vous découvrez cette compétition avec quelques inquiétudes ?

C. Stolz : Plutôt avec prudence et humilité. La saison qui suit une descente est toujours difficile à vivre et à gérer. Il ne faut surtout pas se dire que ça va être facile. La Fédérale 1 est une compétition qui a ses propres caractéristiques. Sur le plan du jeu, les ballons sont plus lents, les paquets d’avants sont puissants et parfois le jeu ne va pas plus loin que le numéro 10. Nous allons donc en priorité essayer de nous adapter à ce système tout en cherchant à imposer notre jeu. Pour bien figurer, il faudra accepter le jeu de Fédérale, c’est-à-dire ne pas se croire supérieur. 

 

TECH XV : L’objectif reste tout de même la remontée ?

C. Stolz : Bien évidemment. Le plus vite possible. Affirmer le contraire serait mensonger. Mais nous ne sommes pas les seuls à ambitionner l’étage supérieur. Je vois au moins une douzaine d’équipes capables de prendre l’ascenseur. Le TOP 14 est en train de tirer vers le haut l’ensemble du rugby Français. L’arrivée massive des étrangers oblige les meilleurs Français qui veulent avoir du temps de jeu à se tourner vers la PRO D2 et par ricochet la Fédérale en profite aussi. Le niveau monte c’est incontestable.