Paroles aux acteurs

Comment expliquez-vous que le XV de France ait encore raté son entame de match ? Est-ce selon vous un problème mental ou la conséquence d’une erreur stratégique ?

Je ne me prononcerai pas sur le côté mental ; en revanche, stratégiquement, en effet, j’ai la conviction que nous avons mis la charrue avant les bœufs. C’est un vieux principe du rugby qui reste incontournable ! D’abord le travail d’usure, ensuite les choix offensifs. Avant le jeu déployé, place au jeu groupé. Malheureusement, nos joueurs ont préféré s’exposer en écartant les ballons dès l’entame de la rencontre, offrant à l’adversaire des situations de contre intéressantes. Et j’ajoute qu’en positionnant des avants au milieu des trois quart on a dégarni les zones de combat, là où justement les Irlandais avaient décidé de nous défier. Ils n’ont pas su lire le jeu proposé par les Irlandais. Et qui plus est, nos Bleus ont fini par 10 mn de jeu groupé, entièrement dédié au combat. Cela porte un nom : ça s’appelle “ prendre le match à l’envers“ ! Ceci étant dit, il y a des choses positives qui perdurent dans cette équipe et notamment cette capacité à renverser les situations les plus délicates et ce grâce à son caractère, son mental, ses ressources techniques, en un mot son potentiel. Nous avons à chaque poste des joueurs de grand talent, c’est une évidence, mais il faut travailler l’aspect stratégie, cette aptitude à comprendre le jeu adverse, sans quoi nous nous retrouverons souvent en difficulté.