Paroles aux acteurs

Comment avez-vous jugé la prestation des Tricolores face aux Gallois et quel bilan tirez-vous de ce Tournoi 2012 ?

C’est un sentiment bizarre mais j’avais la sensation de revivre la finale de la Coupe du Monde ; une équipe de France qui se bat bien, qui résiste, mais qui s’incline sur une seule faute de défense face au favori de la rencontre. Cela étant nos carences restent les mêmes : incapacité à concrétiser sur nos temps forts, manque de soutien offensif, difficulté à gérer les regroupements, en particulier sur les doubles turn-over (celui où les Gallois inscrivent leur essai). Je constate également que nos joueurs sont plus à l’aise sans ballon qu’avec ! Ceci parce que depuis quelques années nous restons sur un schéma de jeu trop réducteur basé sur : un gros pressing défensif, des ballons de récupération et une mêlée dominatrice. Ce n’est plus suffisant au plan international. Il nous faut donc impérativement trouver d’autres formes de jeu, de celles qui favorisent le soutien au porteur de balle et l’adaptabilité aux défenses proposées par les adversaires, entre autres. Je reste aussi persuadé que le report du match de l’Irlande a contraint notre équipe à disputer une deuxième Coupe du Monde en 6 mois, et peut être n’avait-elle pas les ressources mentales et physiques pour relever un tel défi, surtout dans une période charnière. Ce qui est positif en revanche, c’est que deux joueurs ont émergé de ce Tournoi. Maestri et Fofana ont démontré, en effet, l’énorme potentiel dont ils sont titulaires. Je n’en dirai pas d’avantage sur le sujet sauf à constater que les Anglais ont tourné la page Coupe du Monde avec succès et que la moyenne d’âge des Gallois est de 25 ans.