Paroles aux acteurs

Comment analysez-vous les différents enjeux du Top 14 au moment d’aborder la dernière ligne droite ?

Ce championnat va nous réserver quelques surprises au cours de ces 6 dernières journées, j’en suis persuadé. Bayonne, Biarritz, l’Usap ne sont pas à leur place, ils vont donc jouer leur va-tout. Lyon ne veut pas mourir non plus. Les deux clubs Parisiens sont plutôt dans l’expectative, enchaînant le bon et le moins bon, tout en se battant quand même pour une place qualificative. Bordeaux-Bègles joue bien au rugby et mérite de rester dans l’élite. Mon coup de coeur c’est Montpellier ! Cette équipe est adaptative, intelligente et produit un jeu séduisant. Malgré le passage à vide de la Coupe du Monde et l’absence d’Eric Béchu, elle a retrouvé sa philosophie de jeu...et son maître à jouer Trin Dhuc. Il faudra compter sur la formation de Fabien Galthié pour ces phases finales. J’en fais même mon outsider derrière le trio composé de Toulouse, Clermont et Toulon. Les deux premiers cités sont quasiment intouchables mais attention, le troisième peut être champion à la sortie. Le dénominateur commun à ces trois équipes c’est leur duo de numéro 10 qui leur permet d’alterner des formes de jeu très différentes. Wilkinson/ Giteau au RCT, James/ Skrela à l’ASM et Beauxis/Mac Alister à TOULOUSE, c’est de l’or en barre pour un entraîneur.