Paroles aux acteurs

Comment allez- vous gérer l’après Chris Masoe au C.O ?

Il y a eu un après Vosloo, il y aura donc un après Masoe. C’est la règle du sport professionnel. Cela dit Masoe restera comme une des figures emblématiques du Castres Olympique tant il a marqué de son empreinte les 3 saisons que nous venons de vivre ensemble. Pour préparer la prochaine, nous avons cherché avec Laurent à rééquilibrer notre groupe avec 8 recrutements sur 33 joueurs que compte notre effectif. Nous retenons trois critères quand nous recrutons un joueur : ses qualités rugbystiques, son état d’esprit et enfin l’aspect financier. Le fait que le JIFF passe à 50% pour la saison prochaine n’a pas eu d’incidence sur notre recrutement car nous sommes déjà largement dans le pourcentage requis depuis deux ans. Contre Montpellier, personne ne l’a fait remarquer mais nous avons aligné 12 joueurs Français sur 15 au moment du coup d’envoi, et toute une ligne de trois quart Français face à Bordeaux Bègles 15 jours plus tard. Reste maintenant à décrocher notre troisième qualification en 3 ans avec un calendrier difficile. Déplacement à Toulon et réception de Clermont et de Bayonne.