Paroles aux acteurs

Christophe Urios : « Nous avons plus d’ambition, incontestablement »

TECH XV : C’est plutôt un bon début ces deux victoires au compteur ?
 C. Urios  : En effet et face à nos deux bêtes noires. Plutôt satisfait d’autant que j’avais qualifié ce premier bloc de 5 rencontres de véritable piège. D’ailleurs il n’est pas complètement évité ; nous attendent les déplacements à Tarbes et Aix et la réception de Colomiers. On fera le bilan à la fin du mois. Vous savez j’ai encore en mémoire notre position de leader en novembre 2011 et au final une huitième place quelque peu frustrante. Mais c’est vrai que, depuis la préparation estivale, le groupe conjugue parfaitement l’envie, le plaisir et la confiance. On va essayer de voyager avec tous ces ingrédients sans les galvauder

TECH XV : On sent que les choses ont changé au sein du club
C. Urios 
 : Il y a plus d’ambition, incontestablement ! Avec un budget en hausse qui autorise le groupe à effectuer des déplacements en avion. En termes de récupération et de confort de vie de groupe c’est un plus évident. Le recrutement n’est pas étranger non plus à ce bon démarrage. Je pense en particulier à l’impact que Joe El Abd a sur le groupe. Il est très vite devenu le leader du groupe, le capitaine et mon relais sur le terrain. Humainement et sportivement, ce garçon est exceptionnel. On ne croise pas beaucoup de joueurs de cette trempe dans une carrière de coach, croyez moi. 

TECH XV : Il semble que l’on joue plus en PRO D2 qu’en TOP 14 ? C’est votre sentiment ?
C. Urios :
C’est exact, et c’est nouveau. C’est une dominante forte en ce début de saison. Les équipes jouent plus, mais je ne sais pas si ça va durer. J’estime également que la mêlée est injustement décriée. Il n’y a pas de débat à avoir… il faut que nos championnats proposent des mêlées propres et pour se faire tout le monde doit pousser dans le même sens. Les arbitres, les joueurs, les entraîneurs comme ça été décidé à Toulouse le 16 juillet.

TECH XV : Selon vous Lyon va t’il faire la course en tête ?
C. Urios 
 : En tout les cas ils en ont la volonté. Mais attention la PRO D2 est un championnat plein de surprises, semé d’embûches et terriblement contraignant. Cela étant si à la fin de l’exercice le LOU est premier, personne ne sera étonné au vu de l’énorme potentiel de cette équipe. Il leur faudra tout simplement éviter de se coller la mauvaise pression, celle qui accompagne fidèlement le parcours de tout favori.